J'aimerais votre avis

Aller en bas

J'aimerais votre avis

Message par Mr Chat le Mer 19 Déc - 18:31

J'aimerais votre avis sur ce commencement de roman





Coup de folie a Nebraska Pies




C'est par un jour d'hiver que mon histoire commence.Ce jour-là j'allais à mon premier entretien d'embauche dans une maison de retraite du Nebraska nommée Nebraska Pies.Celle-ci avait,il faut le dire,très bonne réputation à l'époque.Elle affichait un taux de remplissage de quatre-vingts cinq pourcents,alors que la moyenne de l'état atteignait,difficilement, les soixante pourcents.Elle disposait d'un bâtiment de mille deux cents mètres carrés répartis sur trois étages (rez de chaussée plus premier et deuxième étage) pour loger "Les Grabataires" comme aimaient les appeler ce temps-la les habitants de la ville voisine de Grand Island.L'institution disposait aussi d'une petite forêt et d'un terrain de quatre cents mètres carrés avec un mini terrain de golf qui,entre parenthèses, ne servait quasiment jamais.La bâtisse était en assez bon état puisqu'elle datait des années quatre-vingt-dix et n'avait donc pas plus de quinze ans.Je me rendis tout d'abord a l'accueil du centre et demanda à la secrétaire à voir le directeur.Elle me demanda mon nom puis le reconaissant m'introduit auprès de Monsieur Halley,le directeur.
"Bonjour commença-t-il
-Bonjour
-Comment allez vous
-Euh...assez bien
-Vous venez donc pour l'annonce
-Oui,c'est exact
-Avez vous une quelconque expérience?
-Non aucune en fait
-D'accord.Avez vous un diplome brevet,bac,etcetera?
-Juste un brevet des collèges dans une petite ville nommée Red Falls
-D'accord
-...
-Quand voulez vous commencer?
-Aujourd'hui si possible
-Alors Bienvenue"
Il me serra la main et demanda a la secrétaire de me montrer ma "zone d'influence".La secrétaire,nommée catherine, s'empressa de me montrer le premier étage ou je m'occuperais des chambre 103 a 115.Comme j'étais dèrrière elle je pouvais observer ses formes,assez avantageuses il faut dire.Elle portait un jean taille basse bleu et un tailleur blanc qui lui seyait parfaitement.Elle devait faire dans les un mètre soixante-cinq et les soixante kilogrammes.Elle me montra le salle de réfectoire au rez de chaussée puis m'indiqua a quelle heure je devais faire manger les séniors,a quelle heure je pourrais manger.Je voulus lui demander son age mais cela me parut déplacé étant donné que l'on ne se connaissait que depuis une heure maximum.Je consultais ma montre et en voyant l'heure assez avancée je me disais que l'on se connaissait depuis beaucoup plus de temps.Il était presque midi et il était l'heure de faire manger les pensionnaires.Je lui demandais si elle avait quelque chose a faire et comme elle répondait par la négative j'entrepris de lui demander de m'accompagner durant ma tâche.Elle m'aida a faire sortir les anciens de leurs chambres respectives, ce qui ne posa aucun problème à part pour un grand-père de quatre-vingt-sept ans qui ne voulait plus s'alimenter mais nous y arrivâmes et je remerciai Catherine d'être venue m'aider car sans elle je n'aurai su m'y prendre.Elle me répondit que c'était normal surtout pour un nouveau.
"Au fait vous pouvez m'appeler Cathy c'est moins long,me dit-elle en souriant
-J'essayerai de m'en souvenir, répondis je bêtement"
Elle se mit à rire et je me sentis rougir.Je ne savais trop ou me mettre et j'avais l'impression que tout le monde me regardait et savait d'ou venait ma gêne.Le temps de reprendre mes esprits nous avions organisé les treize pensonnaires des chambres dont j'avais la charge c'est a dire cent cinq a cent treize.Je me mis dèrrière aux cotés de Cathy pour surveiller les séniors et aussi ,mais surtout, pour discuter avec la secrétaire.J'avoue que nous n'avons pas beaucoup parlé,elle surement par indifférence et moi par timidité et nous les avons emmené au réfectoire.Nous les fîmes manger leur purée, ce qui m'a parut un peu stéréotypé comme repas, d'autant qu'il y avait, en dessert du yaourt.Néanmoins le repas sentait vraiment bon et j'avais presque envie d'y goûter mais je m'abstins.Après le repas des anciens on les fit aller se coucher pour leur sieste qui durerait jusqu'a seize heure.
Comme mon ventre criait famine,j'allais à la cantine pour manger le repas que je m'étais préparé.Tandis que je m'installais et préparais mes affaires,Cathy s'aprrocha de moi.
"Je peux manger avec toi
-Oui, bien sur vas y assieds toi
-Merci"
Elle s'installa et sortit son repas du midi.J'essayai d'entamer la discussion
"Sa fait depuis combien de temps que t'es là,
-Deux ans,répondit-elle
-ok
-Au fait tu t'appeles comment?
-O'Connell,Georges O'connell
-Ah t'as des origines irlandaises?
-Oui,du côté de mon père
-T'as déjà été là-bas?
-Non mais si je réussis a réunir l'argent je partirais, peut être dans deux trois ans,je ne sais pas encore.Si je puis me permettre t'as quel age?
-Vingt-quatre,et toi?
-Vingt et un"
Nous avons continuer à parler comme sa longtemps, se découvrant l'un l'autre.J'appris qu'elle s'appelait Catherine Marshall et qu'elle venait du Kansas.Elle m'a dit qu'elle avait d'abord été aide-soignante ici,mais comme elle écrivait mieux qu'elle ne se débrouillait avec les personnes agées,ils l'ont mise secrétaire.On a échangé nos passions mais,malheureusement pour moi pas nos numéros de téléphone.Entre autres de nos passions communes nous avions le Japon et la lecture.Elle lisait Marc Lévy et moi,Stephen king et Dan Brown.Elle aimerait beaucoup voyager au japon mais je préférais quand même l'Irlande ,puisque c'est le pays de mes ancêtres.Nous avons fini de manger a treize heure cinquante cinq.J'ai d'abord effectué un tour de surveillance mais tous dormaient tranquillement et profondément.J'ai ensuite été rejoindre Catherine à son poste de secrétariat et,quand j'arrivais,elle était au téléphone.Elle me fit un sourire bref,et je me dis que je ferais mieux de ne pas la déranger pendant ses activités quotidiennes.Je m'asseyai alors sur une chaise dans mon "territoire" et j'essayai de faire le point sur ma première demi-journée à la maison de retraite quand mon bipeur a sonné puis affiché "directeur".Je me pressai pour rejoindre au plus vite le bureau de ce dernier.Quand il m'a vu arriver dans son bureau,courant presque,je l'ai vu se retenir de rigoler et se reprendre rapidement
"Si les services administratifs étaient aussi rapides que vous...,fit-il avec un air faussement songeur
-...
-Trêve de plaisanterie,si je vous ai demandé de venir c'était pour vous mettre en garde
-Qu'est ce qui se passe?
-Nous avons un infirmier,...,italien en fait
-et,...,fis-je,ne comprenant pas
-Et il est de la vieille école,et pour lui les irlandais ne sont pas les bienvenus
-Ah je vois
-S'il ya le moindre problème,dites le moi,je verrai a ce qu'il soit réglé le plus rapidement possible
-Merci pour la mise en garde,patron
-Appelez moi Patrick,s'il vous plait,on est dans la même entreprise maintenant
-Merci pour tout patrick
-Ah oui Monsieur O'Connell,il y a une sortie théâtre ce soir pour les pensionnaires,mais même si tous nos "protégés" sont inscris vous ne viendrez pas.Il faudra surveiller les locaux ,mais ne vous inquiètez pas,il y aura quelqu'un pour vous aider,Mademoiselle Marshall.Comme vous avez l'air de bien vous entendre alors...
-Vous pouvez compter sur moi Monsieur Halley
-Vous serez,bien entendu,payé pour les heures supplémentaires,les heures de nuit,etc...Et si vous voulez nous pouvons vous louer une chambre vide pour vous éviter les déplacements.Allez au revoir Georges et à plus tard"
Je consulatais ma montre et vis quatorze heure trente.Tandis que je fermai la porte du bureau j'entrepris de réfléchir (et oui sa m'arrive) et je pensai à tout sa.Comment un directeur,surtout de maison de retraite peut-il accepter quelqu'un sans qualification ni expérience comme moi dès le premier jou? Qu'il me mette en garde contre un de ses employés et qu'il me fasse confiance pour garder un batiment avec une seule personne?Tout cela dans une même demie-journée!Je reconsulatai ma montre qui m'indiqua quatorze heure quarante et un.Ma mère me traitait de drogué de l'heure car je suis tout le temps en train de la regarder.Cela venait peut-être même surement du fait que mon père répètait toujours qu'il vaut mieux avoir une demie heure d'avance qu'une minute de retard.Il me restait encore une heure avant que les pensionnairesn ne se réveillent et je ne savais que faire pour m'occuper.Je refis le tour des chambres pour vérifier que tout allait pour le mieux.Tandisque je refermai la dernière porte,une autre s'ouvrit, en bas et quelqu'un cria pour demander s'il y avait quelqu'un.
S'il demandait cela c'est donc qu'il n'y avait personne en bas.C'était bizarre.Je descendai les escaliers rapidement et découvris une femme d'une quarantaine d'année environ avec ce que je pris pour sa fille et une femme en fauteuil roulant que je pris pour sa mère.Cette dernière ne bougeait pas.Elle était comme droguée.Un filet de bave lui a échappé de la bouche et tout de suite la femme (pas celle en fauteuil roulant,l'autre) a pris un mouchoir et lui a essuyé le contour de la bouche.
"Vous venez pour une inscription, je suppose
-A votre avis, sa parait évident
-D'accord je vais chercher le directeur"
Trouvant la femme assez malpolie, je m'empressai d'aller chercher "Patrick" pour régler les problèmes administratifs liés a la paperasse qu'engendrerait cette nouvelle inscription.Ne le trouvant pas dans son bureau,


Merci de vos réactions

_________________
Si j'avance suivez-moi,si je meurs vengez-moi,si je recule tuez-moi     (Henri de La Rochejacquelin 1772-1794)

Si les Français m'appellent je ne me déroberai pas.                          (Louis XX1974-?)

Candidatez au groupe MUSE si vous souhaitez  une Europe indépendante et forte face a la tutelle des USA
http://thinkyourpolitic.forumsgratuits.net/groups
avatar
Mr Chat
Admin
Admin

Chien
Messages : 2103
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 23
Localisation : Nantes

Feuille de personnage
Essai: 2

http://thinkyourpolitic.forumsgratuits.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum