Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Jeff Van Planet le Lun 21 Jan - 19:12

professeur choron a écrit:
Jeff Van Planet a écrit:Pour le professeur:
Vous dites des âneries. Vous ne prouvez qu'une chose: que vous ne savez pas de quoi vous parlez.
Le service de la dette n'est pas les intérêts. C'est le remboursement plus intérêts. Exemple j'emprunte 100€ à 1% sur trois mois, dans trois mois je donne 101€, ces 101 apparaîtront dans la note du service de la dette.
La dette peut être émise à 3 mois, jusqu'à 30 ans. Le plus souvent c'est à 10 ans.

Le problème c'est qu'en 2010(c'est votre exemple) nous avons remboursé avec intérêts 42.5Mds d'euros. Sauf que nous n'avons pas cette argent, alors nous avons créé de la nouvelle dette pour remplacé celle ci. En plus on à rajouté 78.7 Mds d'euros de nouvelle dette. Donc si la dette augmente c'est à cause des 173.7 Mds d'euros de nouveaux titres que nous émettons.
Si nous arrivions à diminuer les dépenses ou augmenter les impôts, ou les deux de 174 Mds d'euros, nous résoudrions le problème de la dette sur 20 ans.
CQFD.
Sauf que vous n'avez toujours pas répondu à ma question: à combien emprunte la France? ou quel sont ces taux d'intérêts? tongue


Un : je ne dis pas d'âneries, je vous copie-colle un texte

Deux : je sais ou vous voulezz en venir,n aux taux qui nous sont accordés AUJOURD'HUI ou nous sommes surendettés, je vous parle des intérêts sur nos dettes contactées depuis l'idée "géniale" de Pompidou !

Alors c'est encore pire: vous copiez coller des âneries sans les comprendre Basketball
Le service de la dette c'est du remboursement de capital plus des intérêts. 47.5 Mds prévus en 2013 et 48.5 pour 2012.(il y à une baisse). Donc nous remboursons, le porblème comme vous le copiez-coller si bien, c'est que nous nous endettons de 78.7 Mds et en plus nous empruntons pour remboursé la dette.
L'idée de pompidou est plus géniale que vous ne le comprendrez jamais. regardez l'histoire de l'inflation et vous comprendrez.

Je rajoute professeur, que le chois politique de déficit est une ânerie que vous défendez. Mais çà ne sert à rien de vous expliquer pourquoi.

Jeff Van Planet
Actif
Actif

Messages : 329
Date d'inscription : 05/01/2013

Feuille de personnage
Essai: 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Joy division le Lun 21 Jan - 20:25

Jeff Van Planet a écrit:Chris, C'est très bien dit que l'emprunteur doit pouvoir remboursé. Dans notre cas, ce n'est pas l'emprunteur, mais la génération après qui paye. La dette faite par et pour nos parents c'est nous qui la payons.
Oui que le prêteur doit vérifier, c'est vraie. Que le prêteur pense(par erreur) que l'emprunteur peut remboursé, çà arrive aussi.
Que l'emprunteur pense pouvoir remboursé(par erreur) çà arrive aussi.

spéculer étymologiquement parlant, veut dire "réfléchir" donc en gros la spéculation n'est rien d'autre que de penser, donc en faite ce n'est qu'estimer le risque.

Pour le professeur:
Vous dites des âneries. Vous ne prouvez qu'une chose: que vous ne savez pas de quoi vous parlez.
Le service de la dette n'est pas les intérêts. C'est le remboursement plus intérêts. Exemple j'emprunte 100€ à 1% sur trois mois, dans trois mois je donne 101€, ces 101 apparaîtront dans la note du service de la dette.
La dette peut être émise à 3 mois, jusqu'à 30 ans. Le plus souvent c'est à 10 ans.

Le problème c'est qu'en 2010(c'est votre exemple) nous avons remboursé avec intérêts 42.5Mds d'euros. Sauf que nous n'avons pas cette argent, alors nous avons créé de la nouvelle dette pour remplacé celle ci. En plus on à rajouté 78.7 Mds d'euros de nouvelle dette. Donc si la dette augmente c'est à cause des 173.7 Mds d'euros de nouveaux titres que nous émettons.
Si nous arrivions à diminuer les dépenses ou augmenter les impôts, ou les deux de 174 Mds d'euros, nous résoudrions le problème de la dette sur 20 ans.
CQFD.
Sauf que vous n'avez toujours pas répondu à ma question: à combien emprunte la France? ou quel sont ces taux d'intérêts? tongue

Sauf que la spéculation financière, sur le terrain, on la vooit tous les jours:

- Mittal qui rachète Arcelor à bas prix et qui veut fermer ses usines au moment où elles marchent bien
- les américains qui prêtent des sommes astronomiques à la Grèce au début des années 2000 et qui après les montrent du doigt pour leurs dettes abyssales (Goldman Sachs qui a massivement prêté à la Grèce et qui ensuite dit aux agences de notation de dégrader la note de la dette grecque (source: Myret Zaki) pour ensuite les étouffer par une usure à 15%!)... Heureusement que le fond européen est intervenu. Ainsi, les grecs paient grâce à l' Allemagne et à la France des taux d' intérêt beaucoup plus bas.
- les américains font leur beurre sur la chute de l' euro pour sauver leur dollar sinon leur dollar tombera

Si l' Europe se dotait d' agences de notation qui dégradaient la note de la dette américaine, je rigolerais bien. Seulement voilà, les autorités européennes sont atlantistes. Représentées par des hommes et des femmes corrompues qui ne pensent qu' à leur carrière et qui se foutent éperdument du sort de leurs nations tant que les banques américaines les congratulent dans leurs médias... Car vous n' ignorez pas que tous les médias appartiennent à des banques ou des grands groupes industriels... A part le Canard Enchainé et Médiapart peut-être...

Joy division
Admin
Admin

Messages : 1409
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par professeur choron le Lun 21 Jan - 22:30

Jeff Van Planet a écrit:

Un : je ne dis pas d'âneries, je vous copie-colle un texte


Alors c'est encore pire: vous copiez coller des âneries sans les comprendre Basketball .[/quote]

Il veut un bourre pif, le vanne planète ? shoot
avatar
professeur choron
Actif
Actif

Cheval
Messages : 407
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 99
Localisation : DTC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par professeur choron le Lun 21 Jan - 22:32

Jeff Van Planet a écrit:L'idée de pompidou est plus géniale que vous ne le comprendrez jamais. Mais çà ne sert à rien de vous expliquer pourquoi.

Ah ça sert à rien, c'est sur !


Il suffit de voir l'état de la France et de ses finances avant cette "idée géniale", et son état après...mais ça ne sert à rien de vous l'expliquer...
avatar
professeur choron
Actif
Actif

Cheval
Messages : 407
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 99
Localisation : DTC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Joy division le Lun 21 Jan - 22:43

professeur choron a écrit:
Jeff Van Planet a écrit:L'idée de pompidou est plus géniale que vous ne le comprendrez jamais. Mais çà ne sert à rien de vous expliquer pourquoi.

Ah ça sert à rien, c'est sur !


Il suffit de voir l'état de la France et de ses finances avant cette "idée géniale", et son état après...mais ça ne sert à rien de vous l'expliquer...

Je lui ai déjà dit mais il ne veut rien entendre.

Joy division
Admin
Admin

Messages : 1409
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par professeur choron le Mar 22 Jan - 8:57

Neutral
avatar
professeur choron
Actif
Actif

Cheval
Messages : 407
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 99
Localisation : DTC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Chris Redfield le Mar 22 Jan - 12:06

Jeff Van Planet sans être un grand économiste chacun est en capacité de comprendre que n'avoir qu'un seul créancier prêteur nous rend tributaire des exigences de ce dernier.

Si le financement auprès des marchés permettait de réduire la charge de l'emprunt et de disposer de ressources abondantes accessible à l'heure d'une mondialisation accélérée sauvage, ce système nous expose à une spéculation qui ne repose sur rien de solide.

En tant que représentant de l'idéologie libérale tu devrais t'émouvoir de cette situation de monopole et soutenir ceux qui, comme moi propose de nouveaux financements aux côtés de ceux du marché et dans le seul objectif de financer des infrastructures ou des investissements d'avenir dont le pays a besoin pour se moderniser s'adapter, générer des conditions de créations de richesses qui garantissent le paiement de ces emprunts.
avatar
Chris Redfield
Modérateur
Modérateur

Singe
Messages : 141
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 37
Localisation : nation et modernité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Jeff Van Planet le Mar 22 Jan - 16:28

Liberation a écrit:
professeur choron a écrit:

Ah ça sert à rien, c'est sur !


Il suffit de voir l'état de la France et de ses finances avant cette "idée géniale", et son état après...mais ça ne sert à rien de vous l'expliquer...

Je lui ai déjà dit mais il ne veut rien entendre.

rien n'à été prouvé, bien au contraire lol!

_________________
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde.
Frédéric Bastiat 1801- 1850.
Le résultat de l'ordre capitaliste, c'est Venise; le résultat de l'ordre structuraliste, c'est Sarcelles.
Serge Schweitzer né en 1949
Libéralisme: système soucieux du respect des sujets de droit et de la liberté d’initiative des individus
Michel Foucault.
avatar
Jeff Van Planet
Actif
Actif

Messages : 329
Date d'inscription : 05/01/2013

Feuille de personnage
Essai: 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Jeff Van Planet le Mar 22 Jan - 16:33

Chris Redfield a écrit:Jeff Van Planet sans être un grand économiste chacun est en capacité de comprendre que n'avoir qu'un seul créancier prêteur nous rend tributaire des exigences de ce dernier.

Si le financement auprès des marchés permettait de réduire la charge de l'emprunt et de disposer de ressources abondantes accessible à l'heure d'une mondialisation accélérée sauvage, ce système nous expose à une spéculation qui ne repose sur rien de solide.

En tant que représentant de l'idéologie libérale tu devrais t'émouvoir de cette situation de monopole et soutenir ceux qui, comme moi propose de nouveaux financements aux côtés de ceux du marché et dans le seul objectif de financer des infrastructures ou des investissements d'avenir dont le pays a besoin pour se moderniser s'adapter, générer des conditions de créations de richesses qui garantissent le paiement de ces emprunts.

La première phrase est pleine de bon sens.

Une spéculation qui ne repose sur rien de solide? la spéculation repose sur l'évaluation de risques.

Justement, en quoi est-ce un monopole? si à peut près tout le monde peut prêter à l'état? Et le financement des déficit n'est pas pour financé des infrastructures, mais pour payer des dépenses unitiles car elles n'ont aucuns effets réel sur l'économie. Depuis plus de 40 ans que nous dépensons plus que ce que nous gagnons, si le déficit relancerait l'économie, nous aurions le pleine emplois. si ces dépenses créaient de la richesse(et donc des rentrés fiscales) nous n'aurions plus aucun déficit.

_________________
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde.
Frédéric Bastiat 1801- 1850.
Le résultat de l'ordre capitaliste, c'est Venise; le résultat de l'ordre structuraliste, c'est Sarcelles.
Serge Schweitzer né en 1949
Libéralisme: système soucieux du respect des sujets de droit et de la liberté d’initiative des individus
Michel Foucault.
avatar
Jeff Van Planet
Actif
Actif

Messages : 329
Date d'inscription : 05/01/2013

Feuille de personnage
Essai: 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par professeur choron le Mar 22 Jan - 18:30

Jeff Van Planet a écrit:rien n'à été prouvé, bien au contraire lol!


Neutral
avatar
professeur choron
Actif
Actif

Cheval
Messages : 407
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 99
Localisation : DTC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Joy division le Mar 22 Jan - 22:25

Jeff Van Planet a écrit:
Chris Redfield a écrit:Jeff Van Planet sans être un grand économiste chacun est en capacité de comprendre que n'avoir qu'un seul créancier prêteur nous rend tributaire des exigences de ce dernier.

Si le financement auprès des marchés permettait de réduire la charge de l'emprunt et de disposer de ressources abondantes accessible à l'heure d'une mondialisation accélérée sauvage, ce système nous expose à une spéculation qui ne repose sur rien de solide.

En tant que représentant de l'idéologie libérale tu devrais t'émouvoir de cette situation de monopole et soutenir ceux qui, comme moi propose de nouveaux financements aux côtés de ceux du marché et dans le seul objectif de financer des infrastructures ou des investissements d'avenir dont le pays a besoin pour se moderniser s'adapter, générer des conditions de créations de richesses qui garantissent le paiement de ces emprunts.

La première phrase est pleine de bon sens.

Une spéculation qui ne repose sur rien de solide? la spéculation repose sur l'évaluation de risques.

Justement, en quoi est-ce un monopole? si à peut près tout le monde peut prêter à l'état? Et le financement des déficit n'est pas pour financé des infrastructures, mais pour payer des dépenses unitiles car elles n'ont aucuns effets réel sur l'économie. Depuis plus de 40 ans que nous dépensons plus que ce que nous gagnons, si le déficit relancerait l'économie, nous aurions le pleine emplois. si ces dépenses créaient de la richesse(et donc des rentrés fiscales) nous n'aurions plus aucun déficit.

Sauf qu' il y a à peu près 40 ans, on organisait le regroupement familial après le 1er choc pétrolier. Donc 1ers licenciements massifs et explosion de l' immigration. Mais aussi explosion de la dette que nous n' avions pas seulement quelques années auparavant... Avouez que tout a été très bien pensé et organisé. Je dis qu' il est impensable que les politiques de cette époque jusque maintenant ne savaient pas ce que ça allait impliquer... Mais tout se paie sonnant et trébuchant vous savez, quand on piétine les peuples et qu' on les enfonce dans la misère, ils finissent toujours par se révolter. En Grèce, au parlement grec donc, il y a déjà 21 néonazis qui ont leurs propres sièges... C' est un début.

Joy division
Admin
Admin

Messages : 1409
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Jeff Van Planet le Mer 23 Jan - 18:37

Puis qu'on parle de dette, j'ai trouvé hier un article qui parle des prêts à taux 0.Je vous laisse lire http://theoreme-du-bien-etre.net/2012/06/03/seigneuriage-pourquoi-la-banque-centrale-ne-prete-pas-a-letat/

_________________
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde.
Frédéric Bastiat 1801- 1850.
Le résultat de l'ordre capitaliste, c'est Venise; le résultat de l'ordre structuraliste, c'est Sarcelles.
Serge Schweitzer né en 1949
Libéralisme: système soucieux du respect des sujets de droit et de la liberté d’initiative des individus
Michel Foucault.
avatar
Jeff Van Planet
Actif
Actif

Messages : 329
Date d'inscription : 05/01/2013

Feuille de personnage
Essai: 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par professeur choron le Mer 23 Jan - 19:07

avatar
professeur choron
Actif
Actif

Cheval
Messages : 407
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 99
Localisation : DTC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Chris Redfield le Mer 23 Jan - 19:44

Jeff Van Planet je n'ai jamais évoqué le prêt à taux 0 sur des financements publics, en revanche, je défend l'idée d'une alternative à la dépendance auprès des marchés financiers comme source de financement des Etats. Ce sont des choses trés différente.

Le prêt gratuit implique une absence de risque et donc de rémunération du risque et une liquidité totale, ce qui est impossible sur le marché obligataire. Ensuite, il serait difficile de l'affecter à des projets d'avenir, porteurs de richesses, de croissance et d'emplois et qui implique, de fait, une relative adhésion des prêteurs qui doivent pouvoir percevoir les fruits des financements qu'ils ont apporté pour leurs réalisations.
avatar
Chris Redfield
Modérateur
Modérateur

Singe
Messages : 141
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 37
Localisation : nation et modernité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Jeff Van Planet le Jeu 24 Jan - 13:41

De toute façon Chris, Redfield, ni le financement par la planche à billets ni le recours aux marchés financiers ne devrait exister. L'état n'à pas à être en déficit de toute façon.

Les prêts à taux 0 sont fait non pas par des agents, mais par la Banque centrale(BC) ce en inventant de la nouvelle monnaie, de la fausse monnaie. qui n'à aucune valeur vu qu'elle n'est pas créé suite à de la création de richesse, mais par simple besoin du gouvernement.
Ce qui provoque de l'inflation et la concentration de l'économie dans les mains de l'émmeteur de la dite monnaie(voir le lien)

Les prêt sur les marchés financiers sont simplement du détournement de liquidités du privé vers le publique. Alors que le privé est le seul à produire de la richesse.

_________________
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde.
Frédéric Bastiat 1801- 1850.
Le résultat de l'ordre capitaliste, c'est Venise; le résultat de l'ordre structuraliste, c'est Sarcelles.
Serge Schweitzer né en 1949
Libéralisme: système soucieux du respect des sujets de droit et de la liberté d’initiative des individus
Michel Foucault.
avatar
Jeff Van Planet
Actif
Actif

Messages : 329
Date d'inscription : 05/01/2013

Feuille de personnage
Essai: 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Chris Redfield le Jeu 24 Jan - 20:09

Sur ce point je suis d'accords, mais Jeff, tout, dans la vie ou dans l'économie ne se résume pas à la création de richesse.

Un arbre qui pousse rapporte moins qu'une forêt qui brûle puisque le critère de la richesse en terme de flux monétaire n'existe que dans le second cas alors que tu conviendras avec moi que l'arbre qui pousse rapporte davantage.

Sur la création monétaire, depuis Friedman, on connaît l'efficacité, les risques de l'usage de cette facilité qui ne vise qu'à répondre à des déficits budgétaires ayant vocation à n'être que conjoncturel. Encore qu'il n'est pas incohérent, de lancer des emprunts d'une durée moyenne servant à des projets d'envergure ne pouvant être financés avec les encours budgétaires quelquesoient leurs niveaux d''ailleurs.
avatar
Chris Redfield
Modérateur
Modérateur

Singe
Messages : 141
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 37
Localisation : nation et modernité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Joy division le Ven 25 Jan - 14:39

Chris Redfield a écrit:Jeff Van Planet je n'ai jamais évoqué le prêt à taux 0 sur des financements publics, en revanche, je défend l'idée d'une alternative à la dépendance auprès des marchés financiers comme source de financement des Etats. Ce sont des choses trés différente.

Le prêt gratuit implique une absence de risque et donc de rémunération du risque et une liquidité totale, ce qui est impossible sur le marché obligataire. Ensuite, il serait difficile de l'affecter à des projets d'avenir, porteurs de richesses, de croissance et d'emplois et qui implique, de fait, une relative adhésion des prêteurs qui doivent pouvoir percevoir les fruits des financements qu'ils ont apporté pour leurs réalisations.

Je n' ai jamais évoqué non plus le prêt à taux zéro pour nos institutions mais pour réindustrialiser la France vers le haut notammant dans les énergies renouvelables. J' ai un voisin qui a investi 30 000 euros dans ses panneaux photovoltaiques à une époque où l' état remboursait 50%. En 5 ans, il a remboursé ses panneaux. Non seulement il est "tout électrique" chez lui, mais en plus il revend 6000 euros d' électricité par an à EDF! Il gagne donc en pouvoir d' achat (même sans revendre!). C' est là que le prêt à taux zéro doit intervenir pour des investissements de long terme pour les peuples qui gagneront en pouvoir d' achat. On peut aussi parler des maisons passives et de l' isolation de l' habitat qui permettent d' économiser le chauffage...

Joy division
Admin
Admin

Messages : 1409
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Jeff Van Planet le Ven 25 Jan - 18:20

Chris Redfield a écrit:Sur ce point je suis d'accords, mais Jeff, tout, dans la vie ou dans l'économie ne se résume pas à la création de richesse.

Un arbre qui pousse rapporte moins qu'une forêt qui brûle puisque le critère de la richesse en terme de flux monétaire n'existe que dans le second cas alors que tu conviendras avec moi que l'arbre qui pousse rapporte davantage.

Sur la création monétaire, depuis Friedman, on connaît l'efficacité, les risques de l'usage de cette facilité qui ne vise qu'à répondre à des déficits budgétaires ayant vocation à n'être que conjoncturel. Encore qu'il n'est pas incohérent, de lancer des emprunts d'une durée moyenne servant à des projets d'envergure ne pouvant être financés avec les encours budgétaires quelquesoient leurs niveaux d''ailleurs.

Pourtant Chris, "l'économie est la science qui étudie la création et la distribution des biens et services". C'est donc bien la création de richesses. Comme l'arbre qui pousse produira de la richesse. Le sac de blé mis en terre, poussera puis une fois récolté donnera plusieurs sacs(imaginons 4) donc ces trois sacs de plus sont de la création de biens(ou richesse) qu'il n'y avait pas avant. L'arbre lui donnera ou des fruits ou des planches ou fera partie d'un parque naturel qui fera travailler des gens et attirera des touristes.(bref)

Juste une précision, c'est bien avant Friedman, que la théorie quantitative de la monnaie est apparue lui l'à juste remise au goût du jour(mais çà ne change pas grand chose).
Il n'est pas incohérent, loin de la, de faire un déficit ponctuelle, par exemple la construction de grandes ifrastructures(les autoroutes, un aéroport le centre Beaubourg la grande bibliothèque de France....). Dans le sens ou ils(ces emprunts) ne sont pas permanents, ils peuvent très bien être financés sur les marchés.

_________________
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde.
Frédéric Bastiat 1801- 1850.
Le résultat de l'ordre capitaliste, c'est Venise; le résultat de l'ordre structuraliste, c'est Sarcelles.
Serge Schweitzer né en 1949
Libéralisme: système soucieux du respect des sujets de droit et de la liberté d’initiative des individus
Michel Foucault.
avatar
Jeff Van Planet
Actif
Actif

Messages : 329
Date d'inscription : 05/01/2013

Feuille de personnage
Essai: 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Joy division le Sam 26 Jan - 19:46

Il est évident qu' il faut mieux gérer les états et les entreprises pour réduire les coûts comme il est évident qu' il faut absolument que le plein emploi soit une priorité pour nos politiques.

Joy division
Admin
Admin

Messages : 1409
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélanchon admet le nationalisme économique (protectionnisme)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum